AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 So easy to fight. So easy to hurt. So easy to kill~ [PV Min Wan]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kiseki Yaren

avatar

Masculin Messages : 229
Âge : 18 ans
Humeur : Go away!

Info&Co
Relation:

MessageSujet: So easy to fight. So easy to hurt. So easy to kill~ [PV Min Wan]   06.04.09 20:14

Matin ou nuit, c’était la même chose. Toujours ce même couvre-feu, cette sirène insupportable qui signalait qu’il fallait rentrer, vite. Que se passait-il une fois que plus personne ne se déplaçait dans les rues sombres ? Nul doute que si les contes avaient encore existé, on aurait dit aux enfants que les ombres sortaient des ténèbres pour dévorer les gens innocents. La vérité n’était pas si éloignée de cette explication fantasque de toute manière. Adossé contre un mur froid, un adolescent observait les gens rentrer chez eux. Cette étrange manière de marcher, en file indienne. Un peu comme des animaux que l’on allait abattre et qui marchaient vers leur destinée sans rien comprendre. Quel spectacle repoussant. Yaren, caché par les ombres du bâtiments contre lequel il se trouvait, les regardait, une lueur mélangeant panique et colère dans ses pupilles sombres. Il détestait la foule, les gens, les fourmis qui marchaient pour se rendre à la ruche. Son dos se colla un peu plus contre le bitume froid tandis qu’il tentait de reculer. Cet enfermement dans cette ville, le fait que l’extérieur n’existait plus… Et tous ces gens, qui marchaient… Ça lui faisait peur. C’était effrayant de se dire à quel point le monde allait mal. Même s’il ne se souvenait pas d’avant, ça ne l’empêchait pas de détester ce système qu’il jugeait utopique. Ne pas savoir ce qu’était la liberté n’empêchait pas de vouloir lui courir après.

Sans aucun avertissement, il ramassa son cartable, après tout, il s’était juste posé contre ce mur après la fin de ces cours. Cet endroit le rendait malade. Ces gens allaient le rendre dingue. Ils étaient tous des membres du gouvernements, des pions sans liberté propre… Yaren ne pouvait pas supporter ça. Il leur lança un dernier regard avant de partir. Ou plutôt de changer d’endroit. On ne quittait pas cette ville, on ne pouvait que s’y perdre un peu plus chaque jour. Sa main se serra de manière inconsciente sur la poignée de cuir de l’objet dans lequel il n’avait quasiment rien. Après tout, il n’allait pas assez souvent en cours pour avoir besoin de beaucoup de matériel. L’école… Quel endroit effrayant. Et dénué de sens. Il n’avait pas besoin d’y aller pour savoir qu’on voulait qu’il soit un pantin. Sans compter qu’à chaque fois qu’il osait y mettre les pieds, le garçon s’attirait des ennuis. Quelqu’un avait du le maudire à jour… Ce jour-là, il n’avait pas vraiment subit quoi que se soit de bien embêtant. Juste quelques regards noirs et un coup dans l’épaule donné par un sale type qui avait un an de plus que lui. Décidément ‘No Talk’ n’était pas suffisant pour certains. Ils auraient aussi eu besoin qu’on leur impose de ne pas frapper. D’un autre côté, Yaren ne ressentait plus rien face à ces provocations idiotes. Il s’était contenté de frapper en retour, avant de fuir, pour éviter de s’attirer encore plus de problèmes. Tch, les autres étaient toujours les coupables mais on finissait par l’accuser. Tout cela parce qu’il était un des seuls à se rebeller un brin dans la stricte école.

L’adolescent shoota dans un cailloux, en colère rien qu’en repensant à cette injustice constante, avant de s’engager dans une petite rue, peu fréquentée. De toute manière, les gens étaient sensés avoir fini de rentrer chez eux, ou presque, à présent. Kiseki n’avait pas spécialement d’endroit où aller, mais subir les reproches de son frère pour son comportement et l’ambiance vide de l’appartement dans lequel il vivait l’empêchait de rentrer, pour l’instant. Et puis, ce n’était pas la première fois qu’il allait contre le règlement. Alors qu’il passait devant une des boutiques de la rue, un machin de bouquins du gouvernement ou quelque chose comme ça, son regard se porta sur une scène insolite. Ou peut-être trop habituelle. Après tout, les choses louches arrivaient facilement dans cette ville. Yaren fit en sorte de ne pas plus avancer, se serait bête de se faire encore repérer. A croire qu’il attirait les problèmes en ce moment tout de même.

Plus loin, à l’autre bout de la rue pratiquement, une personne était en train de se faire… Hum… Disons interroger. D’une façon un brin… Peu amicale ? Rien qui donnait envie à l’adolescent de s’approcher encore plus pour s’attirer des ennuis. D’un autre côté, son côté de sale gamin bagarreur lui criait de réagir un peu. Après tout, c’était un être humain qui était en train de subir le courroux de la justice. Il y avait de moins en moins de personnes libres, non-lobotomisées par le système. Et les dernières, on voulait les détruire… L’adolescent se vit à peine se rapprocher du groupe de quelques mètres, se baisser, ramasser une pierre, avant de se redresser et de la lancer, de toutes ses forces, à l’endroit où se trouvait la victime et ses bourreaux. Son geste n’était pas vraiment précis, à cause de la colère sans doute, mais s’il avait heurté le type qu’il visait, qui était un des hommes du gouvernement, nul doute que ça lui ferait mal.

"Hey ! Vous avez rien de mieux à faire ?!"

Et voilà. Ça devait arriver. La logique venait d’être cruellement écrasée par la colère. Et l’adolescent qui se tenait en plein milieu de la rue, tenant son cartable d’une main et qui toisait ceux qui allaient peut-être le tuer d’un air meurtrier ne semblait même pas se rendre compte de ce qu’il faisait. Baka Gaki qui ne comprenait pas encore son erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yu Min Wan
Tête } I’м α ℓιαя
avatar

Masculin Rat
Messages : 182
Age : 33
Localisation : Tokyo.
Âge : 24 ans.
Humeur : Détestable.

Info&Co
Relation:

MessageSujet: Re: So easy to fight. So easy to hurt. So easy to kill~ [PV Min Wan]   17.04.09 3:17

    Ses bras caressaient avec ardeur le sol imparfait sur lequel il se trouvait. Les yeux clos le jeune Guide profitait de ce moment de calme pour se ressourcer sous le soleil naissant dans le ciel aujourd’hui dégagé. Mais pas pour longtemps selon la météorologie alors autant en profiter un peu. C’était si rare de ses jours qu’il puisse être ainsi…Le petit toit où il se trouvait surplomber l’immense bâtiment du Gouvernement dont il avait la charge. Ce pouvoir qu’il détenait entre ses mains était plutôt excitant et jouissif. Oui cela l’amusait. Tout l’amusait à vrai dire. L’être qu’il était devenu prenait la vie comme un jeu, une partie où l’issue était incertaine car elle n’avait pas de fin tant qu’aucun parti ne serait proclamé gagnant.
    Jubilation

    Qu’il pouvait être détestable avec ce sourire satisfait et pervers sur le visage. Fou. Il n’était que cet adjectif. Un allié de la folie qui avait pris possession de son âme il y a un bon nombre d’années alors que sa vie s’était vue détruite devant ses yeux de gamin apeuré. En y repensant il avait envie de vomir. Ce garçon faible et sans conviction, il le méprisait aujourd’hui et crachait dessus. Comment peut-on changer en si peu de temps ? Ahah bonne question ! A laquelle il n’y a malheureusement pas de réponse. C’est ainsi et pas autrement.
    Insufflant un nouveau souffle de vie à son corps, le Coréen rouvrit les yeux et se trouva aveugler par la luminosité grandissante, beaucoup trop vite à son goût. Laissant échapper un grognement de mécontentement, il vint plier son bras au dessus de sa tête afin de se protéger des rayons du soleil qui à présent atteignaient sa peau d’albâtre.
    Le loup aussi a parfois besoin de repos.

    La tranquillité et le calme juraient avec l’attitude quotidienne du chef des Guides. Par sa violence il démontrait qu’il était tout sauf un ange, pourtant en le voyant en ce moment, ainsi allongé sous le soleil matinal respirant calmement, son visage angélique laisserait penser tout le contraire vu la décontraction de ses traits.
    Se méfier de l’eau qui dort…

    Repus de soleil et de repos, force de constater qu’il s’ennuyait à présent. Inconstant et jamais satisfait, voilà ce qui le caractérisait bien souvent. Que faire ? Il n’y avait pas vraiment grand-chose à faire. Les gens étaient plutôt calmes ces temps-ci, ça en devenait barbant de ne pas les voir se rebeller. Et aucun mouvement chez les Passeurs. Apparemment sa petite rencontre surprise avec So Hee avait fait son effet ou alors préparaient-ils encore un plan foireux qu’il prendrait un malin plaisir à déjouer ? Qui sait. Seul le temps nous le dira.
    Sauf que Min Wan adorait jouer contre le sablier du temps. Il n’aimait pas attendre que le destin fasse son chemin. Non lui ce qui lui plaisait c’était de le provoquer, de le forcer à arriver. Et ce qu’il avait envie de forcer ces derniers temps c’était bien le retour de sa petite sœur à ses côtés. Et pourquoi pas celle qu’il a toujours désiré…
    La revoir ne fut pas la plus facile des choses. Il était partagé entre l’envie de la détruire, de faire souffrir la Passeuse qu’elle est et celui de la chérir, la protéger et la faire sienne pour l’éternité. Il n’aimait pas se sentir ainsi en contraction et ce sentiment avait le don de l’agacer et l’exaspérer. Il faudrait qu’il pense à y remédier avant de commettre une erreur qui pourrait lui être fatale. Et il savait bien qu’il n’en avait pas le droit, car il était conscient qu’Ils veillaient et surveillaient le moindre de ses gestes pour mieux le détruire au moindre égarement.

    D’un geste vif et soudain, le Chef se leva sur ses deux jambes et marcha avec détermination vers la petite porte qui lui permettrait d’atteindre l’escalier afin de descendre dans ses bâtiments. Attrapant le petit rectangle noir dans sa poche, il passa un coup de fil furtif afin de donner ses ordres tandis qu’il prenait l’ascenseur pour rejoindre le hall d’entrée. En bas tout était déjà prêt pour l’accueillir et subvenir au moindre de ses désirs. Impassible et d’une démarche assurée, Min Wan parvint jusqu’à la porte d’entrée qu’on lui ouvrit et rejoignit une fois de plus l’extérieur et l’air libre. Enfin pas si libre que ça fut le nombre de personnes qui l’entouraient présentement. Grimpant dans une de leur énorme voiture appartenant au Gouvernement, Min Wan et ses hommes prirent le chemin du cœur de la ville et s’enfoncèrent dans les rues les plus étroites.
    Ils avaient pour but de rejoindre un groupe d’hommes armés à son service qui venaient de coincer un jeune Passeur imprudent, surement un petit novice.
    Tss tss Jae Hyo tu baisses trop ta garde. Tu ne devrais pas laisser tes petits louveteaux ainsi se promenaient tout seuls. Quelle imprudence de ta part.

    Arrivant non loin des lieux. Min Wan fit stopper sa voiture à une rue de là n’ayant pas la possibilité de les atteindre directement, le bolide ne passant pas l’étroitesse des lieux. Il descendit de cette dernière et s’engagea dans la rue concernée quand ne fut pas sa surprise de rencontrer dans son champ de vision un jeune garçon qui faisait face à ses hommes postés un peu plus loin. Il s’arrêta net de marcher et observa la scène d’un œil intéressé mais pourtant dénué d’expression et finit par s’avancer vers le petit importun sans bruit tel un prédateur qui cherche à atteindre sa proie.
    Sa main se posa alors lourdement sur l’épaule de l’adolescent inconscient du danger qu’il pouvait courir à provoquer ainsi des membres du Gouvernement.


    « Tss tss. Tu sais gamin. Je n’aime pas trop qu’on amoche mes employés. Néanmoins je féliciterai la précision de ton tir. »

    Tandis que ses mots affluaient, sa main se resserra sur l’épaule de l’inconnu pour mieux exercer son emprise ne s’occupant pas de savoir s’il lui broyait l’épaule ou pas de sa force. De sa taille imposante, il dominait le gamin tant par le charisme qu'il dégageait que de sa stature influante.

    Rien ne sert de courir. Le loup finit toujours par dévorer les voyageurs imprudents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
So easy to fight. So easy to hurt. So easy to kill~ [PV Min Wan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» X wing Revell Easy kit pocket
» X wing Easy kit pocket revell
» Para US Easy Co (mise en peinture)
» Millenium Falcon revell Easy Kit
» Millenium Falcon Revell Easy kit pocket

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Name :: 
Japon, Tokyo
 :: La ville en surface :: Les magasins
-
Sauter vers: