AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sato Risa. Beautiful disaster.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sato Risa
¤ Déserteur ¤ Agεη† Doµblε fοя Gµιdε
avatar

Féminin Horse
Messages : 58
Age : 27
Humeur : Relaxed <3

MessageSujet: Sato Risa. Beautiful disaster.   07.04.09 12:13

WHO I AM -


-NOM : Sato
-PRÉNOM : Risa
-ÂGE : 24 ans
-SEXE : Féminin
-PROFESSION : Serveuse la journée, agent double la nuit.
-ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle.
-ORIGINE : Japonaise
-GROUPE : Passeur, mais travaille au compte des Guides.



LOOKALIKE -


-PHYSIQUE :

Dans le grand hall de la gare de Tôkyô, il la cherchait des yeux. Sa main crispée sur un bout de papier chiffonné, il attendait l’apparition qui le sauverait de ses démons. Et soudain elle était là, fendant la foule, les cheveux détachés retombant comme une crinière de princesse sur ses épaules. Le jeune homme exulta sans un mot, et la rejoignit en quelques longues enjambées. Elle était aussi belle qu’à leur première rencontre.

Un bar le soir. Une envie d’alcool. Une main tendue vers le verre de liqueur qui ferait oublier pour quelques heures la douleur et le manque d’affection. Et puis une vision inattendue, fantasmagorique, irréelle. Elle était là à virevolter entre les tables, de sa silhouette fine et délicate, un sourire absent perché sur ses lèvres.

Il la détailla lentement, son regard voilé d’un désir grandissant. Elle était grande, plus grande que la moyenne. Une impression d’assurance se dégageait d’elle, mais une part de fragilité lui donnait envie de la serrer dans ses bras.
Elle continuait son travail en silence, légère et habile. Ses jambes suivaient un rythme secret, un tempo inaudible, et tous ses gestes étaient précis et fluides.
De grands yeux en amandes illuminaient son visage en ovale parfait, et une légère teinte rosée venait parfois se déposer sur ses pommettes, ce qui acheva de conquérir le jeune homme.

Il n’eut aucun mal à avoir son numéro. Elle le regardait comme si elle avait déjà percé à jour toutes ses émotions et désirs les plus intimes, et cette impression le troublait tout autant qu’elle l’attirait.

Un rendez-vous pris sans réfléchir. Un sourire, un rire, et déjà il était parti, un bout de papier coincé entre ses doigts. Une envie de la revoir, d’observer cette silhouette danser devant lui, intouchable, pour finalement la faire sienne.


Et enfin le grand jour était arrivé. Il l’observait avec un air avide et impatient, mais l’air amusé et détaché de la serveuse le rendait soumis à tous les caprices de la belle.

Un cinéma… l’action se déroulant plus sur les sièges veloutés de l’audience que sur la toile de l’écran… un café dans un bar chic, et elle souriant avec malice, lui glissant des promesses à l’oreille… une promenade dans un parc, et leurs deux mains entrelacées comme deux amants qu’ils n’étaient pas…

Tout était passé trop vite. Il la regardait maintenant partir dans une ruelle sombre avec un dépit qu’il ne pouvait ni cacher ni estomper.

Puis l’objet salvateur. Une écharpe oubliée par la belle. Il avait enfin une raison de lui courir après pour la revoir encore une fois, la tenir dans ses bras et faire battre son cœur à la chamade.

Courir, courir… cette ruelle semblait soudain interminable, et il se demandait comment cette gracieuse jeune fille avait pu parcourir autant de distance en aussi peu de temps.
Puis soudain une voix acide, énervée. S’il n’avait pas vu la silhouette qu’il reconnaîtrait entre toutes au fond d’une impasse, il n’aurait jamais fait le rapprochement.
Pourtant c’était bien elle. Sa déesse d’un après-midi. Mais transformée en gorgone terrifiante.

Ce n’était plus la ravissante petite fille délicate, mais une jeune femme énervée qui donnait des ordres à des subalternes invisibles.
Tout son corps était tendu, ses gestes vifs et secs. Plus aucune chorégraphie envoutante. Seule une impression de dureté et de haine émanant d’elle.
Sa voix était coupante comme du cristal, ses yeux animés d’une antipathie évidente, ses lèvres fermées en une moue méprisante.
Le souffle coupé, le cœur déchiré en de pathétiques confettis, il disparut enfin de cette ruelle, de cette scène atroce et inattendue.



-STYLE VESTIMENTAIRE :

Sato Risa, postée devant son immense armoire en cerisier vermeille, penchait légèrement la tête sur le côté, une expression perplexe inscrite sur le visage.

Le choix de la tenue à porter pour la journée était toujours un vrai dilemme. Son style récurrent était celui d’une poupée plus ou moins aguicheuse.
Elle avait inconsciemment abandonné toue sa magnifique collection de jeans, pour se concentrer sur des petites robes qui lui plaisaient particulièrement. Il fallait le préciser, Risa avait un amour et une affection toute spéciale pour les vêtements et accessoires.

Elle qui devait constamment jouer un rôle aux yeux des Passeurs, elle s’était donné l’objectif d’accroître sa garde-robe de comédienne.
Longues et courtes jupes, collants chauds pour l’hiver et simple bas pour les saisons chaudes, des vestes simples, colorées, originales, passe-partout…

Les couleurs fusaient des quatre coins du grand placard, et les différentes gammes de couleurs se mélangeaient en un arc-en-ciel pétillant. Risa porta son choix sur un ensemble dans les tons bleus clairs, qu’elle harmonisa avec de simples mais coûteux accessoires. Une ceinture argentée, un long collier indigo, de fines boucles d’oreilles couleur azure.

La jeune femme se pavana devant une grande psyché, et orna son cou d’une longue écharpe blanche. Elle avait perdu il y avait quelques jours son écharpe pourpre préférée, et l’idée la tourmenta quelques instants avant de finalement disparaître.



-AUTRE :

La raison secrète de la vitalité de Risa est son addiction à une boisson dangereuse : le café.
Il n’est pas étonnant qu’elle ai choisi de travailler dans un bar réputé pour son café importé du Mexique.



-AVATAR : Masami Nagasawa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sato Risa
¤ Déserteur ¤ Agεη† Doµblε fοя Gµιdε
avatar

Féminin Horse
Messages : 58
Age : 27
Humeur : Relaxed <3

MessageSujet: Re: Sato Risa. Beautiful disaster.   07.04.09 12:13

WHERE IS MY MIND -


-CARACTERE :

Risa est d’un caractère changeant. Loin d’être lunatique, elle s’arrange juste à montrer une face d’elle-même en accord avec ses interlocuteurs du moment.
Autrement dit elle use d’un brillant talent d’actrice, sur lequel elle se repose pour pouvoir mener à bien sa vie d’agent double.


Pour les clients du café-bar, c’est une serveuse agréable et charmante – certes légèrement en retard le matin mais avec un tel sourire qu'on lui pardonne facilement –, et qui ne se lasse jamais d’écouter les récits de la journée des travailleurs fatigués.
Elle apparaît ainsi comme une jolie rose, une de ces fleurs qu’on observe avec un sourire d’enfant heureux, qu’on aimerait bien arracher pour emporter chez soi, mais dont on final on ne touche pas – de peur qu’elle ne dépérisse trop vite.


Risa a une tout autre personnalité avec les personnes qui se font appeler « Passeurs », qui eux la voient comme une jeune femme dynamique, sûre d’elle et combattante. Ils savent qu’ils peuvent compter sur elle, et Risa est une alliée de choix lors de leurs missions dangereuses.


Il en est encore différent pour son comportement envers les Guides, ou lorsqu’elle se retrouve avec ses proches. Risa est une Japonaise calculatrice et voulant à tout prix parvenir à ses fins. La haine est un sentiment qui est constamment tapi au fond d’elle, et qui ne lui laissera de répit que lorsqu’elle aura éliminé ses ennemis.


-GOUTS :


Voir les Passeurs être torturés un à un sous ses yeux est le rêve secret de Risa, mais en attendant ce bonheur futur, elle doit se contenter de divulguer leurs plans à ses vrais compagnons, les Guides.
A part cette double vie qui la mènera sûrement à sa fin, Risa est une jeune femme ressemblant pour beaucoup à une simple citoyenne. Elle aime faire attention à son apparence, déguster de bons plats, se divertir devant le dernier film sorti, rencontrer des amants plus ou moins sérieux, et boire encore et encore du café…


-PRINCIPALES QUALITES :

Si les Guides demandaient à Risa d’exterminer en cinq minutes une base de Passeurs, elle le ferait sans problème.
C’est là où réside la plus grande force de la jeune femme : c’est un bon petit soldat fier de ses valeurs, et qui mettra tout en œuvre pour atteindre son objectif.
Elle est obstinée et courageuse. Elle ne montre jamais aucun signe de faiblesse physique ou psychologique, et tient à conserver ce trait de caractère.


-PRINCIPAUX DEFAUTS :

La vie de la jeune fille, baignée dans le mensonge continuel, la perturbe plus qu’elle ne veut l’admettre. Elle ne se rend pas compte qu’elle perd petit à petit confiance en le monde extérieur, et se recroqueville sur elle-même.
Son endurance a des limites, et ses moments de tristesse cachés aux yeux de ceux qui l’entourent la fatiguent plus que prévu. La question est de savoir si elle pourra encore longtemps tenir ce rythme.


WRITE ME A STORY -


-SITUATION FAMILIALE :

Risa a perdu ses parents relativement jeune, et n’a plus comme famille que son jeune frère Sato Shinji, devenu un des principaux membres des Guides.


-HISTOIRE :


Une porte d’entrée claquée, et enfin la chaleur et la douceur de l’appartement familier l’enveloppait.
Echarpe jetée négligemment sur le canapé, suivi d’une veste grise, d’une ceinture, d’une jupe, d’un léger pull et d’un bracelet encombrant.
Le rituel était presque mécanique, mais la sensation de bien-être toujours aussi présente.

Risa étouffa un soupir de contentement en se lovant sous une couette délicieusement chaude, tout en attrapant au passage un vieil album photo.

Remettant une mèche de cheveux en place, elle cala le livre devant elle et l'ouvrit à la première page.
La photographie l’amusa au plus haut point, et si elle avait été une vulgaire Passeuse elle se serait sûrement mise à rire à gorge déployée. Mais ce fut un simple sourire amusé qui traduisit son hilarité du moment.

La photo représentait Risa et Shinji attablés devant des bols de ramens, les deux bouilles enfantines couvertes des restes de leurs plats précédents.
Risa observa les expressions hilares et gourmandes des deux enfants présents sur la photographie. Shinji et elle avaient bien changés depuis cette époque… une époque naïve où ils ne comprenaient pas que des personnes voulaient en secret les faire disparaître, eux et leurs géniteurs.

Ce fut une expression attristée qui accueillit la deuxième photographie, présentant la mère Sato et ses deux enfants.
Que sa mère était belle…
Des traits fins et harmonieux, une douceur omniprésente dans ses gestes et son visage.
Il était vrai que leur mère n’avait jamais adressé un sourire à quiconque –d’aussi loin que puisse se souvenir Risa, mais ce manque de chaleur était compensé par son dévouement envers ses enfants.

La jeune fille avait toujours un pincement au cœur en pensant à sa mère, à qui elle rêvait en secret de ressembler.
Elle espérait avoir un jour la même volonté de fer que sa génitrice si vaillante, et pouvoir donner sa vie dans le but de sauver son pays. Sa mère était morte dans un but noble et beau, et Risa l’admirait du plus profond de son être.

S’installant mieux sur un coussin confortable, la jeune femme tourna la page.
La nouvelle photo était saisissante de contraste avec les deux premières. C’était une photo officielle, de l’époque du début de l’annihilation. Ses parents étaient sévères, les commissures de leurs lèvres tordues en un rictus haineux qui rappelaient à Risa les raisons de leur gloire, mais aussi de leur perte.
Ils avaient en effet réussi à obtenir une place de choix dans le gouvernement des Guides, ce qui les avaient également placés en ligne de mire pour ces vermines de Passeurs.

Risa observa avec un intérêt soudain le visage de son frère sur cette même photographie.
Il s’était placé légèrement devant elle, comme s’il avait déjà senti sa supériorité hiérarchique sur sa sœur – il était certes plus jeune qu’elle, mais être un homme lui conférait une importance bien plus conséquente que Risa.
Plus aucun sourire hilare, ni rire innocent. Le petit garçon avait subi une métamorphose en quelques mois, et était devenu un petit homme sérieux au visage concentré.

Risa ferma les yeux, laissant les souvenirs affluer dans sa mémoire. Instinctivement, elle appuya sur une télécommande de chaine hi-fi oubliée sur un coussin, et aussitôt une douce mélodie de guitare acoustique emplit la salle. Ce fut la voix grave et rauque du chanteur Japonais qui fit revenir Risa à ses esprits, et elle entreprit de continuer son voyage dans le temps.

Nouvelle photo. Deux ans plus tard.
Risa observa fixement l’image couleur sépia qui se trouvait devant elle, et ses lèvres se crispèrent en une ligne fine, qui refusait de trembler.
Shinji et Risa, tous de blancs vêtus, observaient le photographe sans le voir. Des visages vides, perdus, et ces deux mains entrelacées qui signifiaient plus qu’un simple amour fraternel. Ce geste était une promesse, celle de venger leurs parents assassinés.

Risa arrêta de tourner les pages, et prit lentement une longue inspiration. Elle n’était pas devenue une jeune femme craintive, ayant peur de confronter son passé.
Au contraire elle en avait une vision juste et tranchante : c’étaient ces vipères de Passeurs qui avaient brisé sa famille, brisé son bonheur, brisé son futur.
Il ne lui restait plus qu’à leur rendre la pareille, et les exterminer un à un.
Pour cela il lui faudra du temps et de la patience, mais Risa n’était pas pressée.

S’étirant en un « myaa » étouffé, la jeune femme reprit sa longue découverte des photos oubliées.
Une Risa adolescente tenant par la main un jeune collégien -dont le nom à présent lui échappait, qui dévoraient tous deux de grandes glaces à la vanille sur un seuil de porte.
L’image pouvait sembler innocente et touchante, mais en réalité c’était le moment de ma réalisation extrêmement importante dans la vie de Risa.
Elle savait depuis leur décès qu’elle devait venger ses parents, sans savoir vraiment comment s’y prendre.
Et c’est à l’école, dans son succès pour obtenir une glace de la part d’un de ses camarades, qu’elle trouva sa réponse.
Les hommes seraient sa botte secrète dans sa longue ascension.
Elle ne pensait pas qu’il serait si simple d’obtenir ce qu’elle désirait de la part de ses compagnons masculins, mais elle comprit rapidement qu’il n’y avait aucune limite à leur générosité malsaine. Malsaine, car ils demandaient toujours quelque chose en retour, ce dont Risa ne se plaignait pas. Elle ne ressentait en effet aucun amour ni affection envers eux, et elle ne considérait ce qu’elle leur offrait que comme de vulgaires échanges commerciaux ou stratégiques.
La devise No Talk no Play no Love était ainsi ancrée au plus profond d’elle-même…

Feuilletant à nouveau l’album, Risa tomba sur la photographie la représentant avec Shinji célébrant tous deux la victoire de la jeune fille. Elle avait enfin réussi à s’infiltrer dans le groupe des Passeurs, et devenait un élément clef pour les décisions des guides.
Soupirant de contentement à cette idée, Risa referma d’un coup sec son vieux livre pour s’endormir presque instantanément après, bercée par la guitare en fond sonore.


Dernière édition par Sato Risa le 10.04.09 2:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sato Risa
¤ Déserteur ¤ Agεη† Doµblε fοя Gµιdε
avatar

Féminin Horse
Messages : 58
Age : 27
Humeur : Relaxed <3

MessageSujet: Re: Sato Risa. Beautiful disaster.   07.04.09 12:14

-RELATIONS :


Les guides


Yu Min Wan

La chef actuel des Guides. Risa n’a pas de contacts directs avec lui, puisque c’est par l’intermédiaire de Shinji qu’elle obtient ses informations.
La jeune femme a énormément de difficultés à admettre que ce soit Min Wan et non pas son frère qui ait accédé à la place de leader.
Son énervement envers cet homme est d’autant plus accru qu’elle ressent malgré elle une forte attirance physique envers lui.

Ji Ha Na

Elle la voit souvent traîner avec Shinji, absorbés dans des conversations diaboliques.
Risa apprécie beaucoup la haine sans égal que voue Ha Na envers les passeurs, et ne se lasse jamais d’écouter ses dernières trouvailles en matière d’extermination plus ou moins lente de ces dégénérescences de la nature.

Sato Shinji

Son petit frère. Sa bouée de sauvetage.
S’il n’avait pas été là pour accompagner son chagrin lors du décès de leurs parents, elle n’est pas sûre qu’elle aurait tenu le coup.
Il est devenu à présent un collègue de travail, mais reste son frère adoré.
Elle ne lui a jamais avoué son mécontentement face à sa position hiérarchique dans les Guides. Elle aurait pourtant trouvé normal qu’il se batte pour devenir le chef.


Les Passeurs

Elle les hait de tout son être. La seule à pouvoir faire exception est Kyogo Tomoe, qui est trop mignonne pour vraiment vouloir la dépecer.
Pourtant son prétendant, Masao Yusuke ; commence à paraître suspect aux yeux de Risa. Et s’il agissait lui aussi en tant qu’agent double ?



TELL ME WHO YOU ARE -


-PSEUDO : … Risa.
-ÂGE : Majeure et vaccinée.
-SEXE : Féminin.
-COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? : Par Big Little Brother.
-VOTRE AVIS SUR LE FORUM : Un contexte original, et je ne peux que vous aimer pour avoir créé un PV de Masami-chan <3 (mais les rangs « en mouvement » me stressent >.<)
-FREQUENCE DE CONNEXION PAR SEMAINE : 5/7 le plus souvent, mais moins pour les semaines qui viennent.
-CODE DU REGLEMENT : OK


Dernière édition par Sato Risa le 10.04.09 2:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yu Mi
Admin| †αℓқ•ρℓαγ•♥
avatar

Féminin Dragon
Messages : 129
Age : 30
Localisation : Hiding from U
Humeur : Confused

Info&Co
Relation:

MessageSujet: Re: Sato Risa. Beautiful disaster.   07.04.09 12:58

Hi
Bienvenue parmi nous

Bon courage pour ta fiche

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Jun Seok
Admin| Jµ$† οηε мι絆ε
avatar

Messages : 295
Âge : 22 ans
Humeur : Hésitation

Info&Co
Relation:

MessageSujet: Re: Sato Risa. Beautiful disaster.   07.04.09 17:21

Bienvenue à toi !

Bonne chance pour finir ta fiche ^^

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sato Risa
¤ Déserteur ¤ Agεη† Doµblε fοя Gµιdε
avatar

Féminin Horse
Messages : 58
Age : 27
Humeur : Relaxed <3

MessageSujet: Re: Sato Risa. Beautiful disaster.   10.04.09 2:52

Voilà, je crois que j'ai terminé :]

Veuillez ne pas supprimer mon compte dès la première semaine si je ne me connecte pas souvent, mes vacances s'annoncent chargées ^-^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahn Jun Seok
Admin| Jµ$† οηε мι絆ε
avatar

Messages : 295
Âge : 22 ans
Humeur : Hésitation

Info&Co
Relation:

MessageSujet: Re: Sato Risa. Beautiful disaster.   10.04.09 9:38

Validé !

Ne t'inquiète pas, on te supprimera pas ^^

Passe du bon temps sur le forum !

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yu Mi
Admin| †αℓқ•ρℓαγ•♥
avatar

Féminin Dragon
Messages : 129
Age : 30
Localisation : Hiding from U
Humeur : Confused

Info&Co
Relation:

MessageSujet: Re: Sato Risa. Beautiful disaster.   10.04.09 9:48

Nan on te supprimera pas Very Happy

Je te déplace



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sato Risa. Beautiful disaster.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sato Risa. Beautiful disaster.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BEAUTIFUL (Tome 1) BEAUTIFUL DISASTER de Jamie McGuire
» Beautiful agony
» MUSTANG BIG BEAUTIFUL DOLL
» Toshiko Sato-divers-Mes collages et mes dessins-G
» B1A4- Beautiful target (teaser)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Name :: 
Accueil
 :: Vos Dossiers :: Fiches validées
-
Sauter vers: