AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yonei Noriaki [en cours]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yonei Noriaki

avatar

Messages : 1

MessageSujet: Yonei Noriaki [en cours]   08.08.09 1:31

WHO I AM -


-NOM : Yonei
-PRÉNOM : Noriaki
-ÂGE : 25 ans
-SEXE : Masculin
-PROFESSION : psychologue
-ORIENTATION SEXUELLE :
-ORIGINE : japonaise
-GROUPE : citoyen



LOOKALIKE -


-PHYSIQUE : [5 lignes minimum]
-STYLE VESTIMENTAIRE : [5 lignes minimum]
-AUTRE :
-AVATAR : Kenichi Matsuyama



WHERE IS MY MIND -


-CARACTERE : [5 lignes minimum] C'est un homme mature et responsable tout en étant encore très enfantin. Il a une incroyable capacité à s'émerveiller des choses les plus banals, il adore les enfants, et les jeux. Il est curieux, vif, plein de surprise et de tendresse. C'est un être calme, à l'écoute des autres, ce qui est préférable pour son travail.
-GOUTS :
-PRINCIPALE(S) QUALITE(S) :
-PRINCIPAL(S) DEFAUT(S) :




WRITE ME A STORY -


-SITUATION FAMILIALE : Il y a beaucoup de chose à dire sur sa famille. C'est le fils ainé d'un couple de citoyen, il a trois petit frères et une petite sœur.Il est à présent indépendant et à son appartement, c'est cependant lui qui garde ses frères mineurs car ses parents sont plutôt irresponsable. Sinon, il est célibataire, du moins légalement. Il est très proche de sa famille.
-HISTOIRE : [10 lignes minimum]
Noriaki est né dans une drôle de famille, riche et apprécié de tous certes mais plus ou moins étrange lorsqu'on vit dedans. Sa mère Kotoko était une véritable accroc du shopping. Elle ne pouvait s'empêcher d'être toujours rendue à droite à gauche pour s'acheter de nouvelle robes, de nouvelles chaussures et tout autre accessoire superficiel, n'apportant à ses enfant qu'un grand confort matérielle inutile et décalé. Son père Buntaro, était plutôt du genre macho dragueur, golfeur avéré lorsqu'il n'était pas devant la télévision à regarder toute sorte de sport, bière à la main il va de soi. Il n'était cependant ni alcoolique ni violent, juste irresponsable. Irresponsable, certes, mais Buntaro est tout de même à la tête d'une maison de production cinématographique très fructueuse, hérité de son père et Kotoko est une écrivaine à succès. Malgré tout ça, ils était plutôt présent à la maison, mais s'avérait de bien piètre parent.
Certainement ne s'en était il pas rendu compte car lorsque Noriaki eut quatre ans, il lui donnèrent un petit frère Naoki, puis une jeune sœur deux ans plus tard, Shinobu, puis encore un frère Ryuchi, et puis un dernier, de 10 ans le cadet de Noriaki, Kazuki.
Il est sans dire que ce fut bien plus Noriaki que s'occupa d'eux que ses parents. Ses parents se réjouissaient du bébé, mais détestait changer une couche ou se lever en pleine nuit sous les pleurs du gamin. Ce fut bientôt à Noriaki d'avoir la charge de tout cela, dès la naissance de Shinobu. Il n'arriva jamais malheur, mais ni Buntaro, ni Kotoko, ni Noriaki qui était trop petit, se rendait compte du danger de cette décision. Mais ceci l'a fait grandir très vite, et il n'a pas vraiment eu d'enfance insouciante. Il en souffrit énormément et en voulut à ses parent et aussi à ses frères et sœur, même si ceux ci n'y était pour rien. Il se montrait du coup très strict et froid envers eux, rejetant sur eux l'injustice de sa situation et le manque d'attention de ses parents.

Sa vie changea lorsqu'il eut 13 ans, il rencontra alors un jeune homme de trois ans son ainé jouant du violon dans un parc. Il fut fasciné par la musique et par le violoniste. Il revint tous les jours pendant des semaines et des semaines pour le revoir. Jouant de la harpe, il s'entrainait dans le parc à jouer le morceau de l'inconnu. Mais celui ci e revint pas jusqu'à ce qu'il ait perdu tout espoir de me revoir. C'est alors qu'il avait enfin réussit à jouer la pièce en entière sans faute que l'inconnu reparut. Il s'avança vers Noriaki violon à la main alors que celui ci venait de finir la pièce.
- Ca vous dirait un petit duo ? demanda l'inconnu souriant, violon à la main.
-Avec plaisir ! répondit Noriaki enchanté. Ce duo improvisé fut extrêmement intense pour les deux jeunes hommes et marqua le début d'une jolie amitié entre eux. Ils parlèrent longtemps après la musique, et l'inconnu, qui se nommait Tetsuya, avoua qu'il l'observait tout les jours en attente du jours où il pourrait jouer le morceau ensemble, mais en faisant attention à ce que Noriaki l'ignore.

Tetsuya appris beaucoup de chose à Noriaki, il le fit sortir de sa coquille et lui permit de profiter de la vie, de penser un peu plus à lui même. Noriaki lui fit découvrir Freud et Dolto, la psychanalyse. Mais c'était bien peu comparer à ce qu'il découvrit grâce à Tetsuya, les filles, la fête, l'ivresse qu'il répugnait, l'argent, l'art, la politique, l'amusement mais surtout l'amitié, une amitié intarissable, poussant toujours l'un et l'autre jusqu'à leur limite. Et puis Noriaki se confia à Tetsuya, plus profondément qu'à n'importe qui d'autre, il reçut ses confidences en retour. Tetsuya, orphelin, le fit prendre conscience de son plus important trésor: sa famille, qui était certes un peu étrange, pas très douée, mais aimante. Ses rapports s'améliorèrent avec ses frères et sœur. Et la famille de Noriaki s'agrandit pour y accueillir Tetsuya qu'il considéra bientôt comme un grand frère.

Mais ce bonheur adolescent fut bientôt troublé par une période de guerre terriblement violente et meurtrière. Les bombes pleuvaient, les tirs de fusils et autre armes à feu criaient incessamment. Celles ci ne se souciaient pas des plaies qu'elles infligeaient, ni des vies qu'elles prenaient en laissant derrières elles les pleurs des survivants. Tout le monde y trouva malheur, personne ne fut épargné à cette horreur jusqu'à ce que le pays se repli totalement sur lui même.
Il y eut un jour pendant cette période que l'on connaissait aujourd'hui sous le nom d'annihilation, qui détruisit le bonheur de Noriaki et l'équilibre qu'il avait trouvé depuis peu.
Il n'avait pas revu Tetsuya depuis le début de l'annihilation, mais ce jours là, il aurait préféré qu'il s'abstienne de venir le voir. Son quartier avait été épargné par les bombes, mais un régiment de blindés était passé par la, détruisant la moitié des maisons, réduisant les vitre en éclats de verre coupants et cassant des pan entier de mur. La maison de Noriaki fut par chance une des moins touchées, seules des fenêtres et des baies furent brisées. Comme nombre de leur voisins, il furent contraint de rester cloitré chez eux, car toutes personnes sortant s'exposait aux tireurs isolés qui sévissait dans le quartier, tuant sans états d'âmes les passant qui oserait s'aventurer dans la rue. Pourtant, Les habitants surveillait constamment la rue aux travers d'un hublot, d'une fenêtre résistante au volet entrouvert, du judas de leur porte. Noriaki lui observait l'extérieur perché sur le plan de la cuisine, à travers une fenêtre entre les stores.
Une voiture entra dans la rue, seule et surprenante, Noriaki n'en avait plus vu ici depuis le début de la guerre, et le plus étonnant fut qu'elle s'arrêta.Tout était calme, tellement calme. Un jeune homme en sortit, Tetsuya ! Il s'avança rapidement vers la maison de Noriaki, et celui ci courut vers la porte pour lui ouvrir au plus vite, qu'il rentre à l'abri. Mais, il n'eut pas le temps. Tandis que Noriaki tournait la clé dans la serrure, un tir rententit. Il ouvrit la porte juste pour voir Tetsuya tomber à terre, à un mètre devant lui. Noriaki se précipita vers le retenir en criant d'horreur de toutes ses forces. Le regard de Tetsuya se posa sur lui, il sourit et toutes traces de vie s'échappa de son corps.
-Non, Tetsuya, non, je t'en prit. Il le déposa doucement par terre, caressant ses joues et son visage comme pour lui redonner vie, mais si l'amour et les pleurs avait le pouvoir de faire ressusciter les mort, cela se saurait. Ce fut Kotoko qui vint à ce moment là. Sa mère, bien que futile et immature, vint le prendre par la main. Elle se posta derrière lui et se pencha dans une attitude protectrice au dessus de lui.
- Viens, viens Noriaki...Tu ne peux plus rien pour lui! Rentre à l'intérieur, tu vas te faire tuer si tu restes là.

- Non, Tetsuya, je peux pas... il faut pas le laisser là.
Sa mère posa une main sur son épaule, et du revers de son autre, elle caressa sa joue.
[color=indigo-Nous avons besoin de toi, Noriaki.[/color] Si tout son corps recouvrait son fils, son regard lui parcourait les environs, à la recherche de l'origine du tire. Il avait du venir du toit de leur maison, étant donné la place de la blessure. Il finit par apposé un baiser sur la joue de Tetsuya puis se leva et rentra chez lui.

Noriaki mit du temps à se remettre de la mort de Tetsuya, et même aujourd'hui, il ne s'en est pas complètement guérit,ses études de psychologie l'aidèrent à faire face aux malheurs de l'annihilation. Cependant, elle eut de bon que ses liens avec sa famille en furent renforcé, même si sa mère ne fut pas plus compétente lorsque tout redevint calme et que le pays s'isola. Les Guides montèrent et prirent le pouvoir.
Noriaki n'a pas vraiment pris position, il n'aime pas trop ce régime sans pour autant en être un fervent opposant.

-RELATIONS :




TELL ME WHO YOU ARE -


-PSEUDO : comateen1
-ÂGE : 19
-SEXE : féminin
-COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? : partenariat en partenariat
-VOTRE AVIS SUR LE FORUM : il a l'air bien sinon je serai pas en train de faire une fiche, même si j'ai eu un peu de mal à comprendre le contexte au départ...
-FREQUENCE DE CONNEXION PAR SEMAINE : surtout le week-end end sauf pendant les vacances, ou je peux venir presque tous les jours.
-CODE DU REGLEMENT : YN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Yonei Noriaki [en cours]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours technique femme et milonga art plus tango
» Cours de Broderie d'Art à Marly le Roi (78)
» Formation Professionnelle en cours du soir
» Petit cours pédagogique.
» Ou trouver des cours web pdf bricolage sur la tapisserie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Name :: 
Accueil
 :: Vos Dossiers :: Fiches en attente
-
Sauter vers: